Allez, viens...

Publié par Abraham Ronflex

Le Cavo
Le Cavo
Le Cavo

 

Ça fait quelques fois maintenant que je réalise des œuvres pour autrui, qu'ils soient particuliers, artistes ou entreprises. Cette fois, c'est une discothèque qui m'a demandé de réaliser son identité visuelle (son logo).

Le soucis quand on travaille pour quelqu'un, c'est de se plier aux exigences de personnes qui -la plupart du temps- n'y connaissent rien en ce domaine. Travailler avec un enfant de 6 ans et demi ne serait pas différent. On te donne des consignes, parfois tellement vagues et inconsistantes qu'un single de Paris Hilton pourrait paraitre travaillé et réfléchi.

Donc tu fais avec ce que t'as, t'essaies de composer un truc symbolisant au mieux cette entreprise. Au bout d'un certain moment, t'arrives à un truc qui te satisfait plus ou moins, donc tu le présentes. Là, c'est le festival des "Mouais ça j'aime pas", "J'aime pas le rouge", "Finalement j'veux un truc en forme de médaillon", "En fait on va tout reprendre de zéro, j'ai une nouvelle idée!"... Ah ouais parce que t'es visionnaire aussi :)

Progressivement, t'en arrives à un résultat de plus en plus dégueulasse à la demande de ton client. C'est comme la grossesse pour autrui fécondée par un clochard pour un abruti hautain, vaniteux et incompétent. Tout ça sans rémunération, je précise.

La version que je publie ici est celle que je trouve la plus acceptable. Je publierais plus tard celle validée par le client (si je vais jusqu'au bout, bien sur. J'suis pas payé donc j'vais pas m'attarder non plus, "j'suis pas Kounta Kinté")

 

PS : Oui je sais, les mises en scène du logo peuvent paraitre abusées à première vue, mais à la deuxième vue ça passe mieux, promis.

Commenter cet article